« Affaire » Hamon : relaxe totale pour André Santini

« Affaire » Hamon : relaxe totale pour André Santini

PARTAGE
, / 1337 0

Hier soir lors de la séance publique du Conseil municipal, André Santini est revenu en préambule sur l’affaire dites « Hamon ». En effet, le 20 mars dernier, la Cour d’appel de Paris a prononcé une relaxe totale en sa faveur.

Il a tenu à souligner le soutien indéfectible des Isséens.

Chers collègues,

Je tiens ce soir à évoquer un sujet personnel qui vous concerne, puisque cette assemblée a été amenée, en son temps, à délibérer pour me permettre de bénéficier de la protection fonctionnelle.

Ce dont je vous remercie une nouvelle fois.

 

Etre élu local, c’est s’engager pleinement, passionnément, au service d’un territoire, d’une vision, d’une espérance pour nos concitoyens. C’est une charge lourde de temps et de responsabilités, qui impose une rigueur irréprochable.

Je crois qu’il faut saluer ces milliers d’élus locaux, à travers la France, qui sont animés par la volonté de servir l’intérêt général. Ces citoyens ordinaires qui acceptent de s’engager malgré les législations kafkaïennes, les difficultés budgétaires, les imbroglios administratifs… parce qu’au-delà de toutes ces emmerdes, il y a la fierté et la satisfaction d’accomplir quelque chose d’utile pour la population !

En évoquant cet engagement citoyen et républicain désintéressé, permettez-moi d’avoir de nouveau une pensée émue pour Pierre BROSSON, Georges PROVOT et Jeannine POINOT, exemples éclatants de ce travail quotidien et nécessaire, qui pourtant n’intéresse pas ou si peu les journalistes.

Cette classe médiatique si prompte, dès qu’elle le peut, au moindre soupçon, à conspuer les élus du peuple, à relayer la plus basse démagogie pour alimenter cette idée du « tous pourris ». Et des adversaires politiques ne manquent jamais de se mêler à cette fange pour essayer de vous abattre.

Mais, je vous le dis aujourd’hui : je suis toujours debout !

Chers collègues, au terme de 15 années éprouvantes de ce que l’on a appelé l’« Affaire Hamon », je suis heureux que la Cour d’appel de Paris ait prononcé le 20 mars dernier une relaxe totale en ma faveur.

C’est la fin de cette affaire et je veux remercier chaleureusement tous ceux qui m’ont inlassablement soutenu et qui n’ont pas douté de mon innocence.

 

Durant ces 15 ans, j’ai pu compter sur l’appui indéfectible des Isséens, qui m’ont largement renouvelé leur confiance lors de chaque élection. C’est la preuve que ce qui a été accompli et ce que nous continuons d’accomplir collectivement pour eux n’est pas vain. Pour les élus locaux que nous sommes, c’est la seule et la plus belle reconnaissance qui vaille.

Merci à toutes et à tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée