Décès d’A. Tchakarian : soyons dignes de ses engagements

Décès d’A. Tchakarian : soyons dignes de ses engagements

PARTAGE
, / 1219 0

[Communiqué de presse]

Le 4 août dernier, Arsène Tchakarian nous a quittés. Il est de ces héros, de ces noms qui ont tellement honoré et façonné la France que sa disparition est un moment de tristesse et de recueillement, témoins de notre immense gratitude.

Avec lui périt le dernier survivant des résistants du groupe Manouchian, ces enfants nés sur les terres ancestrales arméniennes, qui par leur détermination infaillible face à l’occupation et la barbarie nazie, offrirent leur vie à la défense de leur terre d’accueil et pour sauver celles de tant de Français.

J’ai en mémoire cette cérémonie émouvante du 3 juin 2005, au cœur de l’Assemblée nationale, lorsque je lui ai remis les insignes, tant mérités, de Chevalier dans l’Ordre National de la Légion d’Honneur, dont il a gravi tous les échelons.

Les 102 années de la vie qu’il consacra à l’Histoire de notre pays ne disparaîtront pas, et ses témoignages résonneront longtemps encore. Je veux dire toute mon émotion et toute ma fierté qu’un tel homme, apatride pendant tant d’années, dont la famille a fui comme tant d’autres le génocide arménien, ait choisi la nationalité française.

Soyons dignes de ses engagements et les hérauts de son histoire.

 

André SANTINI
Ancien Ministre
Maire d’Issy-les-Moulineaux
Vice-Président de la Métropole du Grand Paris
Ancien Vice-président du Groupe d’amitié France-Arménie à l’Assemblée nationale

 

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée