« Se souvenir, raconter, présenter la vérité historique »

« Se souvenir, raconter, présenter la vérité historique »

PARTAGE
, / 1726 0

Durant tout le week-end du 25 avril, André SANTINI, député-maire d’Issy-les-Moulineaux, mais aussi vice-président du groupe d’amitié France-Arménie à l’Assemblée nationale, a commémoré le centenaire du Génocide arménien.

Hier, dimanche 26 avril, au monument de l’amitié franco-arménienne d’Issy-les-Moulineaux, il a tenu à rappeler le poids des mots : « il ne faut pas se cacher derrière des euphémismes, il ne faut pas les minimiser. Génocide, extermination, telle est la réalité du crime qui a été commis. Qu’aujourd’hui encore des États, des dirigeants politiques ou de pseudo-intellectuels, refusent ces qualificatifs est une lâcheté et une infamie envers les victimes ».

En effet, les archives sont claires : sans scrupule, ni retenue, les « Jeunes turcs » ont organisé et perpétré ce génocide qui préfigure toutes les autres horreurs du XXe siècle. À ce titre, André SANTINI a salué le geste formidable du Pape François :

Dans la suite de son discours, consultable ici, le député-maire s’est remémoré les liens étroits tissés entre Issy-les-Moulineaux et la communauté arménienne : « notre ville est fière d’avoir accueilli des familles arméniennes dès les années 1920, trouvant sur notre territoire un emploi et un toit, point final de leur exil. (…) Grâce à eux, un lien inaltérable s’est noué entre Issy et l’Arménie, un lien fraternel au sein d’une humanité partagée ».

En ce jour si spécial, l’ancien Ministre a tenu à rendre hommage à tous les morts du génocide de 1915 mais aussi « aux survivants et aux vivants, à tous ceux qui ont continué le combat, qui le continuent encore et qui n’ont rien oublié ».

081

André SANTINI avec Arthur KHANDJIAN, maire adjoint à la communauté arménienne © Studio 9 / Issy-les-Moulineaux

106

« La mobilisation se poursuit dans le présent, pour se souvenir, raconter, présenter la vérité historique », André SANTINI © Studio 9 / Issy-les-Moulineaux

En clôture, André SANTINI a souligné l’importance du devoir de mémoire : « ce combat est juste car cet outrage, ce crime contre l’humanité reste impuni. Rien ne peut effacer ou réparer de telles horreurs, mais il faut être intransigeant sur le respect de la mémoire des victimes et la transmission du souvenir authentique. Cent ans près le drame, l’émotion reste vive. Arméniens, vous êtes un peuple de martyrs, un grand peuple qu’aucun fanatisme n’abattra jamais ».

124

Plantation d’un arbre de la liberté au Parc Rodin © Studio 9 / Issy-les-Moulineaux

[BONUS]

À (re)voir, l’intervention d’André SANTINI dans l’émission « Député du Jour » vendredi 24 avril dernier sur LCP.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée