95e Congrès de l’ASTEE : « Issy et le SEDIF, précurseurs ! »

95e Congrès de l’ASTEE : « Issy et le SEDIF, précurseurs ! »

PARTAGE
, / 504 0

Le mardi 31 mai dernier, André SANTINI a ouvert au Palais des Congrès d’Issy-les-Moulineaux le 95e Congrès de l’ASTEE (Association Scientifique et Technique pour l’Eau et l’Environnement) dont la thématique était « Territoires en transition : mettre l’intelligence numérique au cœur des services publics ». 

Le Syndicat des Eaux d’Ile-de-France (SEDIF), présidé par André SANTINI, innove pour planifier ses investissements et anticiper l’évolution urbaine du Grand Paris, avec la modélisation systémique. Il développe actuellement, sur deux sites pilotes, en partenariat avec la start-up Forcity, un outil capable de concevoir et comparer des scénarii alternatifs de desserte en eau en fonction des projets urbains.

Le Syndicat va également petit à petit utiliser la « Buiding information modeling » ou « BIM », pour étudier, construire, exploiter ces nouveaux ouvrages, grâce à la maquette numérique.

Sur leur territoire, les Maires ont aussi un pouvoir d’impulsion important afin d’encourager la mise en place d’innovations ou le respect de principes éco-compatibles.

En 2009, Issy-les-Moulineaux a adopté la Charte Isséo qui fixe des normes strictes en matière environnementale et qui s’applique à toutes les nouvelles constructions.

Dans les deux éco-quartiers du Fort et des Bords-de-Seine, construits ex nihilo sur d’anciennes friches industrielles et militaires, a été mise en place la collecte pneumatique des déchets, pour en finir avec l’archaïsme des camions-poubelles, mais aussi la géothermie et la domotique.

12

« Convertir nos villes au développement durable innovant impose parfois des modifications urbaines d’ampleur qu’il faut encourager ; la ville intelligente se façonne par étapes, au gré des programmes de rénovation urbaine » a rappelé André SANTINI.

Avant de poursuivre : « J’ai la ferme conviction que le numérique est précieux pour l’action publique, gage d’efficacité, d’économie, de valorisation des projets que nous pouvons porter, notamment dans le domaine environnemental.

Malgré les saignées toujours plus importantes dans le budget de nos collectivités, l’affaiblissement du pouvoir des élus locaux et l’accumulation contradictoire de charges nouvelles sur leurs épaules, nous sommes déterminés à montrer que nous pouvons être des acteurs incontournables. »

Ces innovations font d’Issy-les-Moulineaux ou du SEDIF, des territoires en mutations technologiques, précurseurs dans leurs domaines respectifs en France, voire à l’international.

Elles ne constituent cependant que les premières étapes de cette évolution, les possibilités offertes par la technologie dans ce domaine étant appelées à évoluer en profondeur, notamment grâce aux nouveaux outils développés par de nombreuses start-up, dont certaines à Issy !

Elles concrétisent une volonté et un engagement de faire de l’amélioration continue de la qualité de vie et de service de nos administrés et usagers, une priorité.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée

PASSWORD RESET

LOG IN