Commune nouvelle : Issy & Boulogne se fiancent

Commune nouvelle : Issy & Boulogne se fiancent

PARTAGE
, / 649 0

Article de Matthieu QUIRET publié le mardi 5 avril 21016 dans le journal Les Échos

La commune nouvelle concentrerait 183.000 habitants. Objectif: avoir plus de poids dans la Métropole du Grand Paris.

« On va peser autant que La Défense  », prévient André Santini. Le maire UDI d’Issy-les-Moulineaux présente ce mardi à son conseil municipal le projet de fusion avec Boulogne-Billancourt, concocté avec le maire Républicain de cette ville, Pierre-Christophe Baguet. Ce mariage des deux communes des Hauts-de-Seine concentrerait 183.000 habitants, constituant la plus importante fusion communale en France.

Le projet ne tombe pas du ciel : « Je l’avais proposé il y a deux-trois ans à huit villes de la communauté d’agglomération Grand Paris Seine Ouest, sans succès. Les populations s’étaient montré favorables pourtant », rappelle l’édile. Déjà, à l’époque, il s’agissait de constituer une commune nouvelle.

Exonération de baisse de dotations

Les Echos commune nouvelleCe statut datant de 2010 permet de regrouper sous un seul nom plusieurs communes, rationaliser leur fonctionnement, tout en conservant un temps l’identité historique de chaque membre et des maires délégués. Cerise sur le gâteau, l’État offre une exonération de baisse de dotations pendant 3 ans, une carotte qu’André Santini exclut néanmoins de demander pour éviter les accusations de prédateur des petites villes. Plus d’un millier de communes ont fusionné depuis 2010 mais la plus grosse en nombre d’habitants reste Cherbourg-en-Cotentin (83.785 habitants).

A chaque fois, il s’agit aussi de gagner en influence face à l’émergence d’intercommunalités géantes. La création en janvier de la Métropole du Grand Paris (MGP) a ici aussi accéléré les manœuvres des deux maires franciliens  : «Il faut peser par rapport à la MGP, confirme Pierre-Christophe Baguet au « Parisien ». Peut-être que madame Hidalgo et l’État, qui durcit son racket, nous écouteront davantage si nous avons 183.000 habitants. »

Interrogée lundi par « Les Échos », Anne Hidalgo, première vice-présidente de la MGP, s’est pourtant montrée positive  : « Ils me parlent de leur projet depuis un certain temps, cela peut faire du sens pour rendre leurs collectivités plus efficaces », explique-t-elle.

Faire converger les taux d’impôt

André Santini qui revendique une faible dette de 10 euros par habitant assure, sur la foi d’un audit financier du cabinet Klopfer, que les situations des deux communes sont proches. « Nous avons 12 ans pour faire converger les taux d’impôt», indique-t-il. Et de préciser qu’il faudra s’attaquer en priorité au dossier de l’aménagement de l’Ile Seguin, embourbé dans des procédures juridiques et qui plombe financièrement Boulogne-Billancourt.

André Santini refuse en revanche de dire qui conservera la casquette de maire même si les rôles ont été répartis entre eux. Mais il assure qu’il privilégiera sa casquette de maire à celle de député en 2017 lors de l’interdiction du cumul des mandats…

Article Les Echos

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée

PASSWORD RESET

LOG IN