Eau : le SEDIF va investir 1 milliard d’euros d’ici 2020

Eau : le SEDIF va investir 1 milliard d’euros d’ici 2020

PARTAGE
, / 587 0

Dépêche AFP du vendredi 6 septembre 2015

Le Syndicat des eaux d’Ile de France (Sedif), qui fournit de l’eau à plus de 4,4 millions de personnes dans 149 communes franciliennes, prévoit d’investir plus d’un milliard d’euros d’ici 2020, notamment pour renouveler et moderniser ses infrastructures.

Ce plan d’investissement a l’ambition de « réduire de 10% le nombre de casses sur les canalisations », et donc d’améliorer le rendement du réseau (c’est à dire la part de l’eau effectivement distribuée aux clients) qui atteint actuellement 90%, a affirmé Christophe Perrod, directeur général des services techniques du Sedif lors d’une conférence de presse vendredi. Plus de la moitié de cette somme sera consacrée au renouvellement des canalisations de transport et de distribution de l’eau potable, a détaillé le Sedif.

XVe Plan Quinquenal 2016-2020 à l'Espace des Femmes le 6 novembre 2015

XVe Plan Quinquenal 2016-2020 à l’Espace des Femmes le 6 novembre 2015

« Au moment où beaucoup de collectivités renoncent à investir, le Sedif fait le choix du volontarisme », a affirmé son président, le député UDI André Santini, alors que les entreprises de l’eau, qui interviennent comme délégataires pour les collectivités, dénoncent régulièrement le manque d’investissement dans le renouvellement des réseaux.

Ces investissements se feront en maintenant la part du prix de l’eau attribuable au Sedif à son niveau actuel pendant dix ans, a assuré M. Santini. Elle s’élève actuellement à 0,47 euro hors taxes par mètre cube (eau potable et assainissement) sur un prix total moyen de 4,30 euros/m3.

Mais la mise en place de la métropole du Grand Paris à partir du 1er janvier 2016, qui devrait avoir un impact sur la gestion de l’eau, pourrait entraîner des ajustements « à la marge » de ce plan, en l’état actuel du projet, a précisé M. Perrod.

Outre le Sedif, deux autres importants syndicats des eaux et la régie publique Eau de Paris, assurent l’organisation de la gestion de l’eau en Ile de France.

« Nous sommes dans l’incertitude totale » quant aux effets du grand Paris sur la gestion de l’eau, a regretté pour sa part M. Santini, ajoutant toutefois que « les syndicats d’eau sont relativement protégés », car ils ont obtenu que « les élus seront reconduits à partir de leur territoire dans les bureaux syndicaux », instances dirigeantes des syndicats des eaux.

Il a plaidé pour une plus grande mutualisation entre les trois grands syndicats et la mairie de Paris, qu’il a sollicités en ce sens « récemment ». Le Sedif a vocation à jouer « une rôle pivot » dans la future organisation, selon lui.

Il a indiqué que la maire de Paris Anne Hidalgo lui a proposé la tenue l’an prochain d' »assises métropolitaines de l’eau », une initiative à laquelle le Sedif participera.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée

PASSWORD RESET

LOG IN