« Ces millions d’ombres qui sont l’honneur de la France »

« Ces millions d’ombres qui sont l’honneur de la France »

PARTAGE
, / 780 0

Le 11 novembre dernier, André SANTINI a commémoré avec émotion le Centenaire du déclenchement de la Première Guerre mondiale au square Bonaventure Leca.

6

« En cette année du Centenaire, le souvenir se fait plus vif, l’émotion plus aigüe, et nous pensons d’abord à tous ceux qui ont été pris dans cette guerre et qui ont souffert. » Les mots d’André SANTINI résonnent encore au square Leca d’Issy-les-Moulineaux.

Dans son discours de commémoration, il a tenu à retracer le quotidien difficile des familles, restées à l’arrière, mais aussi et surtout des soldats, au front. « Les pieds dans la fange, les soldats de 14 se tenaient debout et la tête haute. Non pas par fierté mais parce que le pays qu’ils aimaient le leur avait demandé et ordonné. »

Pour nous, citoyens du XXIème siècle, plonger notre regard dans les brumes de 14-18, c’est y voir l’image difforme et monstrueuse d’une humanité au paroxysme de la folie, ivre de haine et de revanche. André SANTINI a poursuivi son allocution en rappelant avec force le besoin « indispensable d’entretenir le souvenir et de maintenir notre vigilance ». Oui, « face à la tentation du néant, il ne faut jamais renoncer à protéger l’inestimable : la paix, la liberté, la vie ».

Notre avancée vers l’avenir et le progrès reste guidée par la mémoire respectueuse et la fidélité aux principes constitutifs de notre République. En cette journée d’hommage ému et immuable, nous réaffirmons être les dignes et respectueux héritiers de « ces millions d’ombres qui sont l’honneur de la France ».

5

4

© Studio 9 / Issy-les-Moulineaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée

PASSWORD RESET

LOG IN